Accueil du site > Brocante et vide grenier... > 21e Brocante et Vide-grenier 16 avril 2017 > PHOTOS Brocante du 16 avril 2017

« Nous sommes 40 sur le terrain avant le lever du soleil »

Au sein de l’Amicale des collectionneurs de Chemillé, Jean-Pierre BAILLERGEAU, vice-président s’occupe de l’organisation du vide-grenier et brocante qui s’est déroulé au stade de la Gabardière le dimanche de Pâques, 16 avril. « Originaire d’Angers, je réside à Chemillé depuis 2006.

Depuis plus de quarante ans, je cherche les cartes postales anciennes d’Angers. J’ai démarré avec ce qu’il y avait dans la famille, puis j’ai fait les puces, je fouine dans les salons et brocantes. Je possède plus de 4 000 cartes sur Angers. J’en ai fourni pas mal à René Rabault qui écrivait des articles dans le Courrier de l’Ouest. Je cherche aussi les documents et objets sur Jean-Adrien Mercier, illustrateur d’Angers ».

« L’organisation de la brocante démarre en début d’année. J’envoie les fiches d’inscriptions aux exposants des années passées ainsi qu’à ceux qui en font la demande par téléphone ou par mail. En effet nous avons un site amicale-des-collectionneurs.fr mis à jour par mon épouse Ghislaine.

J’ai accepté de prendre cette responsabilité il y a maintenant cinq ans ». « Je donne et je reçois pas mal de coups de fils, Je me charge aussi de faire des rappels et relances à ceux qui n’ont pas répondu. Il y a des moments où ça s’affole, le soir surtout. Mais on y arrive. Je tiens un cahier de tous les envois faits et il faut aussi contrôler les fiches avec les documents joints. Il reste aussi le listing des exposants à tenir à jour ».

« La veille il faut tracer les allées pour les exposants. Le matin il faut organiser l’accueil avec la quarantaine de membres de l’amicale, puis diriger et placer les exposants. Nous sommes présents avant le lever du soleil. Le soir après la manifestation il faut nettoyer les lieux ».

1600 mètres linéaires d’étalages

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG

C’est par un temps frais qu’a démarré la 21e édition du vide grenier-brocante organisée par l’Amicale des collectionneurs.

« Lorsque nous sommes arrivés pour prendre notre poste, il y avait moins de 10° » explique l’un des 40 bénévoles mobilisés pour l’organisation de la journée.

Avant l’arrivée du public, il fallait gérer le placement des exposants inscrits à l’avance.

En moins de deux heures de longues allées ont été remplies et les marchandises sont sorties des véhicules.

Le public est venu par milliers toute la journée. « Les exposants, venus pour la plupart du Maine-et-Loire, de Vendée et de Loire-Atlantique étaient plus de 200. Ils se sont installés sur plus de 1 600 mètres d’allées que nous avions matérialisées la veille » résume Jean-Pierre BAILLERGEAU, responsable de la journée.

Il y en avait pour tous les goûts et aussi pour tous les prix. Les enfants ont pu trouver des jouets, les dames des robes, le tout à petits prix. Vieux outils ou vieux papiers ont fait le bonheur des collectionneurs.

JPEG

Dans l’ensemble les exposants sont repartis satisfaits. « Nous tenons à vous remercier pour votre organisation. Les personnes chargées d’affecter les places et les membres du service d’ordre étaient au top avec gentillesse et efficacité » a fait savoir par mail l’un des exposants.

JPEG

Comme chaque année, le service jeunesse du centre social installe un stand à l’occasion du vide grenier. Cette année, la caravane a été installée sur le terrain de basket.

Denis Bruneau, animateur a encadré trois équipes de jeunes âgés de 10 à 18 ans. Ils sont arrivés dès l’aube afin de mettre café et chocolat à chauffer pour ensuite les proposer aux exposants puis aux visiteurs. Ils vendaient également des viennoiseries et des gâteaux qu’ils avaient réalisés la veille.

Les trois groupes étaient composés en fonction des âges, de jeunes venus de Sainte-Christine, Chanzeaux et de la Salle-de-Vihiers.

« Nous espérons récolter plusieurs centaines d’euros nous permettant de financer une partie de nos projets des vacances d’été. Nous avons quelques idées mais rien n’est encore défini. Dans les mois à venir nous aurons d’autres actions » expliquaient les jeunes et leur accompagnateur.