Accueil du site > Présentation de l’amicale > PORTRAITS COLLECTIONNEUR > Marie-Jo BARANGER dentelles et brodé

Marie-Jo Baranger fait dans la dentelle et le brodé

Marie-Jo Baranger habite la Chapelle-Rousselin. Membre de l’Amicale des collectionneurs de Chemillé elle a exposé une partie de sa collection salle de l’Avault à l’occasion du 25e salon dont le thème est la petite enfance.

- « Depuis plus d’une vingtaine d’années, j’occupe une partie de mes loisirs à la collection de bavoirs de bébés, robes et coiffes de baptêmes, draps de berceau brodés et aussi des boutons en nacre. Tout ce qui tourne autour des belles pièces en dentelle ou brodées m’intéresse ».

JPEG

- « Tout a commencé le jour où une ancienne mercière de la Chapelle a fait le ménage dans ce qui restait de son stock. Elle m’a fait don d’une vingtaine de bavoirs. Et depuis, des familles viennent m’apporter ce qu’elles ont rangé dans le fond des armoires et qui ne sert plus. Car ces bavoirs sont les ancêtres des serviettes actuelles. J’en possède au moins 400, tous différents les uns des autres, car ce sont en général des pièces uniques fabriquées avant la guerre dans chaque foyer par les grands-parents. Je possède aussi des bavoirs spéciaux pour la cérémonie de baptême. Ils étaient plus petits ».

JPEG JPEG

- « Chez moi, une partie de ce linge brodé main sert de décoration sur la cheminée, sur les meubles ou sur la table de la salle à manger. Je parcours les vide-greniers et quand je vois un tas de chiffons, je saute dessus. Aussi lorsque des coiffes ou bavoirs sont abîmés, je les démonte et les répare afin d’en faire un seul, sans défaut ».

- « Je garde aussi les boutons de nacre, c’est un peu la même chose. J’en possède deux bocaux bien remplis. Ma grand-mère, épicière au bourg, vendait un peu de tout. J’ai récupéré ce qui restait lorsqu’elle a arrêté et je continue à en trouver au fil de mes rencontres. J’adore tout ce qui concerne la décoration des vêtements d’autrefois. Aussi, dentelles, vieilles mantilles et anciens foulards remplissent de nombreuses caisses et tiroirs. Maintenant à la retraite, j’y passe beaucoup de temps et je fais des expositions. Je garde aussi les vieilles images religieuses en dentelle ».