Accueil du site > Présentation de l’amicale > PORTRAITS COLLECTIONNEUR > Eric MÉRAND

Éric Mérand collectionne tout sur les sapeurs-pompiers

Né en 1962, le Choletais Éric Mérand a toujours voué une admiration pour les sapeurs-pompiers. Il est membre de l’Amicale des collectionneurs de Chemillé.

JPEG - 597.1 ko

- « Je voulais être sapeur-pompier. J’ai donc été volontaire à Cholet d’octobre 1983 à octobre 1997, puis je suis monté à Paris pour préparer un diplôme de cameramen-photographe pour les pompiers. Mais réformé militaire je ne pouvais en faire ma profession.

- Je suis donc retourné faire mon armée en 1987-1988. Ensuite j’ai obtenu mon diplôme de maître-chien et sapeur-pompier. Mais pas de contrat ».

Aussi il a donc décidé de s’intéresser au patrimoine des pompiers.

- « Tout a débuté il y a un quart de siècle avec mon père qui était récupérateur.

- Dans un débarras j’ai trouvé une lance, ma première.

- Depuis j’en ai trouvé beaucoup de différentes et je me suis mis à garder casques, uniformes, bouquins sur ce thème et aussi quelques calendriers locaux.

JPEG - 667.1 ko
JPEG - 660.6 ko

- J’arpente les brocantes, vides-greniers et salons spécialisés. mais il y a souvent le prix qui fait obstacle et aussi il faut faire très attention aux faux ».

Éric montre une partie de ses pièces lors de salons de collectionneurs ou pour des manifestations dans les casernes.

Mes pièces les plus belles. « Ma pompe à bras complète qui date de 1911. J’ai toujours rêvé de posséder ce premier outil. Je l’ai déniché dans un dépôt-vente parisien, attiré par la couleur rouge, car elle était enfouie derrière un tas d’autres objets. Elle fonctionne et je la prête de temps à autres aux casernes. Il y a aussi un casque d’officier pompier de 1821 dont je suis fier ».

JPEG - 690.4 ko
JPEG - 666.7 ko

Il est incollable sur l’évolution des casques.

A côté Éric ramasse les cartes postales anciennes et photos de compagnies de la région. « Toutes ces pièces sont propres mais ne brillent pas. Elles ont été utilisées. Ce sont les mémoires des pompiers.

- Depuis fin 2010, j’ai créé une association afin d’inciter la population à m’aider à récupérer des objets ».